Rencontre vraie
                                                            Rencontre vraie                                                                                                                                              

JE NE SAIS PAS

 

J'ai passé toute ma vie à accumuler de la connaissance, à vouloir savoir, à vouloir me remplir de données de toutes sortes ; et plus les données étaient denses, complexes et plus j'enmagasinais et constituais des archives d'informations. Je batissais ma tombe. Je vivais sans le savoir à moitié morte.

Je croyais en eux, ils devenaient mes idoles, mes prêts à penser. Je croyais qu'avec cette intelligence, jallais réussir à me hisser en haut de la société et me distinguer. Je croyais pouvoir être réellement heureuse. Je ne voyais pas combien j'étais asservie, assujettie à des tortionnaires. Il n'y a pas plus pure violence que celle ci.

J'étais ainsi entraînée et programmée, en sur activité d'idées toutes faites au milieu d'une société bondée de concepts. Il me fallait à tout prix savoir, pouvoir répondre à tout moment, ne pas être prise au dépourvu, ne pas être vue comme une ignorante, une inculte ou une naïve. Je travaillais pour une version de moi-même, collée au monde.

Puis est arrivé ce jour, où tout a volé en éclats. D'un seul coup, la puissance de la vie m'a ramenée à ma simplicité, le vide.
La sincérité de mon coeur a perforé ces mensonges et la tromperie dans lesquelles je me complaisais. Enfin je reprenais mes esprits. 
J'ai vu comment le savoir du monde m'avait coupé les ailes et séparé de la vie. Et que tout ceci était mon choix.
Je suis alors tout naturellement revenue à cette évidence, là où réside ma vraie nature, dans le : je ne sais pas. Ce "je ne sais pas" qui sait pour moi. Car en vérité, je ne sais rien. 
Fort de cette vraie connaissance, la vie m'a cueillie et conduite vers la voie du bonheur et de la joie sans raison.
C'est ici que la paix a élue domicile.

Pour être en paix, il n'y a rien à faire où plutôt il est question de se défaire, pour se rendre à la vie, en laquelle tout est complet, où il ne manque rien. 
La vie, dans sa pure intelligence, dispose de tout le savoir et la connaissance dont j'ai besoin et dont je suis abreuvée au moment opportun.
La connaissance crée des limites, construit des murs. Cest elle qui découpe et créé la division, la séparation. 
L'ignorance qui m'habite, me rejouie, c'est l'ouverture vers un champ de potentialités inimaginables. La limite de mon ignorance est sans limite.
Ici se situe l'unité. 
La vie sait pour moi. Mon identité est cosmique. En elle, je crois. Vers elle, je me tourne.
Je me plais dans cet espace où tout peut arriver. Blottie dans les confins des dimensions les plus profondes de l'intelligence pure, je vogue.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Samira SOFI Psychologue spirituelle